Les différents formats vidéo : BDRip, DVDRip, HDRip…

Il existe une multitude de formats vidéo au risque de confondre ses diverses appellations qui en sont faites. Ce n’est qu’un critère de qualité, de dispositifs destinés à la lecture de ces différents formats vidéo, et de support de stockage ou d’enregistrement qui les différencient.

Il faut savoir faire la distinction entre les fichiers vidéo rippés les plus courants selon leur source. La question des autres formats de fichiers vidéo doit être élucidée après la confusion entre WEB-DL et WEBRip.

Il est essentiel de connaître comment choisir un format de vidéo en fonction de la source, de l’utilisation que vous voulez en faire, et par rapport au terminal de lecture. Ce sont les conditions pour vivre une expérience riche en vidéo de qualité.

Ripper une vidéo : qu’est-ce que c’est ?

« Ripper un DVD ou un disque Blu Ray est courant dans le jargon multimédia. “Ripper” n’est que de la francisation du verbe “to rip”.

Ce terme, qui provient de l’argot anglais, désigne la transposition de données multimédia d’un support physique vers un format numérique. Il peut s’agir de médias provenant d’internet ou d’autres sources qu’on peut ripper.

Cette opération n’est pas en soi un format spécifique. Le fichier obtenu est une vidéo avec une extension après l’avoir rippé, sous peine de ne pas pouvoir lire le fichier source.

Le ripping, le nom qu’on le donne en anglais, n’est autre qu’une sorte de transposition de données disponibles en une version en un autre format vidéo pour 4 principales raisons.

À savoir :

  • Faciliter le stockage sur un support amovible ou interne ;
  • Rendre transportable sur tous supports ;
  • Permettre la manipulation technique du fichier comme l’encodage dans d’autres formats ;
  • Faciliter le partage numérique.

S’il vous est déjà arrivé de copier un DVD sur votre ordinateur avec l’utilitaire Windows ou d’autres logiciels d’extraction, vous avez déjà rippé une vidéo.

Lire aussi :  Quelle distance de recul pour un vidéoprojecteur ?

Puisqu’il s’agit de différents supports physiques ou non, la qualité et le nom du fichier nouvellement obtenu ne sont pas les mêmes. BDRip, DVDRip, HDRip… on en trouve un bon nombre.

Un HDRip sera de meilleure qualité par rapport à un DVDRip tandis qu’un BDRip partagera une qualité approximative avec un HDRip.

Quels sont les formats vidéo Rip ?

En ce qui concerne les différents formats de vidéo, c’est la définition de base selon que le fichier source est en résolution HD, Blu Ray ou autres. La résolution du fichier vidéo obtenue dépendra de la qualité du fichier source, mais aussi de l’extension vidéo dans laquelle l’extraction est faite.

Si le logiciel d’extraction le permet, on peut facilement définir la résolution et l’extension de la vidéo en fichier MP4, AVI, MKV…

BDRip

Un BDRip est obtenu à partir d’un support physique de contenu vidéo de qualité. BD est mis pour Blu Ray Disc pour indiquer que l’extraction de vidéo provient de ce support multimédia.

Obtenir une BDRip de qualité optimale implique la qualité d’inscription de la vidéo sur le disque à l’origine, d’encodage et la grandeur du volume des données. On tiendra compte du matériel ou du logiciel utilisé pour avoir le format BDRip.

Si vous utilisez un ordinateur dont le lecteur est redondant ou que le logiciel d’extraction n’offre pas de définir les options d’extraction, c’est un peu complexe. En matière d’extension vidéo ou de la résolution, la qualité du fichier extrait en souffrira. Toutefois, les meilleurs logiciels optimisent automatiquement la qualité avec de très bons paramétrages.

DVDRip

Certains internautes de la jeune génération n’ont certainement pas fait usage d’un DVD à partir d’un lecteur optique DVD. Pourtant, beaucoup ont déjà téléchargé avec le logiciel uTorrent, des vidéos provenant de ces fameux disques optiques sans forcément le savoir.

Lire aussi :  Comment transformer un mur blanc en écran de projection avec un vidéoprojecteur

C’est le cas de plusieurs films qui sont téléchargés en peer to peer par le biais des sites de torrents. Un nombre impressionnant de ces ressources sont des vidéos au format DVDRip. Le DVDRip consiste en une extraction d’un support DVD.

Les vidéos au format DVDRip sont d’une taille équivalant à 700 méga-octets et 640 X 352 Pixels en moyenne. Mais, ce qui a rendu vraiment populaire le DVDRip c’est sa disponibilité en extension vidéo AVI qui peut être facilement lue sur plusieurs dispositifs.

Avant même l’explosion des smartphones et écrans TV aux spécifications évoluées, on lisait les formats de vidéo DVDRip sur des lecteurs de DVD. Il suffisait de disposer des codecs de lecture de fichiers vidéo comparable à ceux du logiciel de lecture multimédia incontournable VLC.

HDRip

Si le DVDRip et le BDRip consistent essentiellement en une extraction de vidéo à partir de supports physiques que sont le DVD et le Blu Ray, la HDRip peut provenir de différentes sources.

La HD en elle-même se présente comme un standard ou un niveau de définition par rapport aux longueurs de trames d’une vidéo. Pour avoir un format HDRip, on peut l’extraire d’un support physique comme un disque Blu Ray ou depuis internet.

Le format HDRip est obtenu dès que le principe de haute définition de la vidéo source respecte les standards. Au niveau de la pixellisation, il faut une taille de 1920 X 1080 pour une bonne vidéo High Definition.

VHSRip

cassette video

Les beaux jours des vidéocassettes sont passés, mais on se remémore encore certaines anciennes vidéos qui n’étaient enregistrées que sous cette forme. Comment procéder pour avoir une vidéo sur une bande VHS en version numérique ?

À l’exception des précédents formats où l’extraction des fichiers peut se faire à l’aide d’un ordinateur, vous allez faire recours à votre vieux magnétoscope. L’extraction d’un format VHSRip provient directement de la bande d’une vidéocassette.

Lire aussi :  Différence de consommation entre un vidéoprojecteur et une télévision

WEBRip, CAMRip et WEB-DL : le démêlage

camera rip

La capture d’écran d’une vidéo en streaming sur YouTube ou d’une VOD sur Netflix qui se fait à l’aide d’une application sur pc ou tablette serait-elle vraiment une vidéo WEBRip ?

Ce procédé devrait être comparable à un individu qui filme une projection de film au cinéma avec son caméscope. Certains appelleraient cette façon de faire CAMRip. Sur 3 plans au moins, la CAMRip sera de piètre qualité.

Cela étant, car :

  • C’est le microphone du caméscope ou dans certains cas d’un smartphone qui enregistre le son dispensé dans toute la salle ;
  • Le bruit ambiant, les éclats de rire, l’écho de la salle rendent mauvaise la qualité du son ;
  • Les images de la vidéo sont instables et rognées sur les bordures.

Si video ripping s’entend comme une extraction d’une source à un autre format vidéo, une capture d’écran sur internet est bel et bien confondue au WEBRip.

La confusion entre WEBRip et WEB-DL fait le chou gras des internautes et autres spécialistes des questions multimédias. Mais, tenons-nous-en à la théorie.

Un WEBRip consiste à extraire un fichier en lecture streaming avec un logiciel spécifique. C’est comme si vous utilisiez le logiciel d’extraction de vidéos YouTube MPgun pour convertir et stocker des vidéos de la plateforme en extension MP4.

Par contre, en WEB-DL, aucune extraction ne se fait vraiment. Un logiciel approprié se charge de capturer ce qui se déroule sur l’écran et vous le sauvegardez ensuite dans un format donné.

TVRip

On pourrait tomber dans les amalgames entre WEBRip et WEB-DL. Et pourtant, c’est un système intégré de façon native à votre box ou à votre écran TV pour faire du recording.

Plus qu’une capture, c’est un enregistrement que vous lancez. La configuration du fichier à la sortie sera de multiples tailles en pixels selon les définitions de la vidéo source. Selon que la qualité de base se trouve être en HDTV, SDTV… la pixellisation en TVRip se situera entre 512 X 384 à 1920 X 1080.

Ajouter un commentaire